Imprimer

Les conducteurs de camion et l’apnée du sommeil

Plusieurs personnes ont un emploi du temps très chargé ce qui leur laissent peu de temps pour faire de l’exercice et manger convenablement. Ces gens font très souvent de l’embonpoint et leur situation s’aggrave généralement d’année en année. Les chauffeurs de camions font souvent partie de ce groupe et de nombreuses études sur ceux-ci révèlent des résultats surprenants.

Parmi celles-ci, une étude rapporte qu’environ 28% des chauffeurs souffrent d’apnée du sommeil. Ce pourcentage représente plus de six fois le nombre généralement suggéré pour la population masculine. La présence d’apnée peut être reliée au surpoids et à l’âge du camionneur. Donc plus le camionneur est âgé et plus il souffre d’embonpoint, plus grands sont les risques qu’il souffre d’apnée. En plus de l’apnée, les très longues heures au volant laissent moins d’heures au conducteur pour dormir. Un camionneur apnéique qui dort peu a une vigilance au volant très diminuée. L’apnée du sommeil est évoquée comme cause possible dans beaucoup d’accidents où des camions-remorques sont impliqués. Un expert américain connu a d’ailleurs déjà suggéré de tester tous les camionneurs pour vérifier s’ils souffrent d’apnée.

Peut-on envisager qu’une orthèse d’avancement mandibulaire
soit indiquée dans le traitement de l’apnée chez les camionneurs?

Dépendamment du degré d’apnée, le médecin pourra conseiller un compresseur (ou CPAP ) comme traitement de départ. L’orthèse dentaire demeurera toutefois une alternative incontournable chez ces mêmes chauffeurs qui sont incapables de tolérer le compresseur. Évidemment, ce type de traitement doit se faire en équipe avec le médecin traitant puisqu’il s’agit d’abord d’un problème médical.

Nous offrons des solutions aux problèmes d’apnée du sommeil
et de ronflement depuis plus de 18 ans.
Le suivi des patients se fait avec des médecins spécialistes.
Pour un rendez-vous n’hésitez pas à nous appeler au 418-871-1447.
Vous pouvez communiquer directement avec Dr Masse à l'adresse suivante :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.