Imprimer

Les solutions disponibles à notre clinique

Pour le traitement du ronflement et de l’apnée du sommeil, l’orthèse d’avancée mandibulaire avance comme son nom l’indique la mâchoire du bas, ce qui tire les tissus entourant les voies respiratoires. Cette traction à son tour permet de maintenir le passage de l’air en dépit du relâchement des muscles du cou.

Fonctionnement d'un orthèse d'avancée mandibulaire

Mandibule en position normale. Les voies respiratoires sont dégagées.
Mandibule reculée ce qui amène une diminution du diamètre des voies respiratoires causant une vibration.
L'orthèse avance la mandibule ce qui permet à l'air de passer librement.

Le plus souvent une orthèse est constituée de deux parties
qui s’accrochent aux deux mâchoires.

Ces parties sont habituellement reliées par un mécanisme d’avancement qui varie selon le modèle d’appareil. Ce mécanisme permet un avancement variable de la mâchoire du bas. Cet avancement peut être contrôlé par le dentiste en cabinet ou par le patient chez lui selon le modèle.

Certains modèles d’orthèse ne possèdent pas de mécanisme d’avancement. On parle ici d’appareils non ajustables. Bien qu’on ne voie aujourd’hui que peu de ces appareils, ces derniers peuvent être utilisés dans des cas bien particuliers.

Le TRD est de par son fonctionnement un appareil qui constitue une classe à part. Au lieu de tirer sur la mâchoire du bas comme les autres appareils, la traction sur les tissus se fait directement sur la langue. L’appareil exerce en effet une traction directement sur la langue en créant un vide au bout de la langue ce qui fait une succion.

Il existe une multitude de modèles différents ayant tous des avantages et des inconvénients, le choix d’un appareil se fait entre autres selon le nombre de dents du patient, sa capacité d’avancer sa mâchoire ainsi que sa capacité à respirer par le nez en dormant.

Nous vous proposons ici plusieurs modèles, tous disponibles à notre clinique.